Assurance
Banque Epargne
Info Service

informe et oriente
le public pour toute
question concernant
l´assurance,
la banque, la bourse
et les produits
d´épargne.


 

15 janvier 2009

Avec l’arrivée d’une 13e association, l’AMAP (Association Médicale d'Assistance et de Prévoyance), la FAIDER représente désormais plus d’un million d’assurés et d’épargnants

La FAIDER est heureuse d’accueillir l’AMAP, qui compte 300 000 adhérents, essentiellement des professionnels de santé, et qui souscrit ses contrats auprès de la MACSF.

François PERRIN-PELLETIER est nommé Président d’Honneur
et Jean BERTHON lui succède au titre de Président

« La représentativité et la légitimité de la FAIDER s’en trouvent renforcées d’autant » s’est réjouit François PERRIN-PELLETIER qui a rappelé le bilan de la FAIDER durant sa présidence :

  • La FAIDER est un interlocuteur reconnu des Pouvoirs Publics : elle siège au CCSF et à la Commission "épargnants" de l'AMF.
     
  • Elle est l’initiatrice de la Charte des droits de l’épargnant, approuvée par Nicolas SARKOZY.
     
  • Elle a participé à la réforme des PERP.
     
  • Elle a obtenu que l'assurance-vie ne soit pas considérée comme une niche fiscale.
     
  • Elle a ouvert le débat avec les pouvoirs publics et l’ACAM sur la répartition des bénéfices financiers des fonds en euros.
     
  • Elle avait proposé, en janvier 2008, la tenue d’un Grenelle de l’épargne longue; un colloque sur ce thème se tiendra le 6 avril au Palais du Luxembourg avec la participation de Philippe MARINI. 

En effet « On ne dit pas la vérité aux Français » a souligné François Perrin-Pelletier. Il faut à tout prix favoriser l’épargne longue, en définir les règles d'or, améliorer l’éducation financière du public et modifier le système réglementaire et fiscal qui favorise abusivement l’épargne courte.

Le Conseil d’Administration unanime a tenu à rendre hommage au travail accompli et a nommé François PERRIN-PELLETIER , Président d’Honneur.
Jean BERTHON, 63 ans, actuaire, ancien élève de l’Ecole Polytechnique, vice-président de la FAIDER a été appelé à lui succéder. Précédemment Directeur Général du Centre d’Etudes Actuarielles, il est Vice-Président de la Fondation du Risque.

Jean BERTHON a affirmé sa volonté de poursuivre l’action entreprise, en particulier concernant la répartition des bénéfices, l’information des associations souscriptrices, le besoin accru de transparence à tous les niveaux, et la représentation des épargnants auprès des autorités de contrôle. Compte-tenu des circonstances actuelles, il approuve totalement les mesures proposées par le Premier Ministre pour "un nouveau capitalisme". Il faut donc des mesures exceptionnelles destinées à protéger les épargnants d’un nouveau tsunami financier. Le passé ayant montré les défaillances du contrôle et des dérives inadmissibles, Jean Berthon propose la création d’urgence, sous l’autorité des épargnants, d’un observatoire des pratiques financières.