Assurance
Banque Epargne
Info Service

informe et oriente
le public pour toute
question concernant
l´assurance,
la banque, la bourse
et les produits
d´épargne.


 

15 janvier 2008

La FAIDER lance un appel pour un « Grenelle de l'épargne longue »

François Perrin-Pelletier, président de la FAIDER , forte des 700 000 membres de ses adhérents lance un véritable SOS au Président Nicolas Sarkozy pour organiser un « Grenelle de l’épargne longue » à l’occasion de la révision de la Loi Fillon sur les retraites.

Les Français n’ont pas encore pris conscience de la gravité des enjeux : allongement de la durée de vie, accroissement de la population inactive, insuffisance de l’épargne longue investie en actions… Face à ces défis, les premières solutions (PERP, PERCO, Fonds de réserve des Retraites…) sont encore très insuffisantes. Il est donc urgent de passer à la vitesse supérieure, faute de reporter sur les générations futures le poids de notre propre imprévoyance, et de faciliter l’épargne longue. En effet, l’épargne longue, investie en actions, apporte aux épargnants un supplément de rendement incontestable : une multiplication par environ trois au bout de 30 ans par rapport aux obligations.

Le Président Nicolas Sarkozy a bien voulu approuver la « Charte des Droits de l’Epargnants » et notamment son principe de non – rétroactivité en matière fiscale.

Les épargnants lui demandent maintenant des facilités pour investir à long terme afin d’assurer l’avenir des générations futures et pour ce faire d’organiser un « Grenelle de l’épargne longue ».

Pourquoi un Grenelle ?

  • Pour mobiliser une opinion publique, prête à entendre un message de vérité (sondage IFOP)
  • Pour sensibiliser l’ensemble des Pouvoirs Publics, des partenaires sociaux et des épargnants
  • Pour développer l’éducation financière du public et ce dès l’école primaire.

Pour sa part , la FAIDER propose :

  • La traduction dans la réglementation de la « Charte des droits des épargnants »
  • Une série de mesures fiscales et notamment l’exonération des plus-values des OPCVM actions au bout de 8 ans comme pour les actions détenues en direct
  • Une refondation du PERP pour le rendre plus simple, plus attractif, plus populaire, plus investi en actions
  • De faire connaître aux futurs retraités leur espérance de vie, qu’ils sous-estiment en même temps que leurs droits à la retraite, pour les inciter à préparer davantage leur retraite.

En conclusion, François Perrin-Pelletier a rappelé que « l’Epargne longue investie en actions est un facteur essentiel du développement durable et qu’il importe que les épargnants aient la possibilité de lui faire la place qu’elle mérite ».