Assurance
Banque Epargne
Info Service

informe et oriente
le public pour toute
question concernant
l´assurance,
la banque, la bourse
et les produits
d´épargne.


 

Placer l’épargnant au cœur de la campagne  

L’élection à la Présidence de la République se déroule à une époque marquée par une des plus grandes crises que nous ayons vécues de puis longtemps.

Cette crise se traduit par une perte immense de confiance des français dans le système financier qui régit le placement de leur épargne. 

Elle fait apparaître encore plus ouvertement les faiblesses de nos entreprises et de notre économie caractérisée par le manque de capitaux dédiés à l’investissement à long terme.

Il faut redonner confiance aux français dans leur avenir et dans la capacité du pays à se redresser. Cela passe par la confiance des épargnants, la protection de leur épargne et sa juste rémunération, et par l’investissement à long terme dans les entreprises et notre économie, qu’il faut à nouveau favoriser.

Or les épargnants sont les parents pauvres du débat politique d’aujourd’hui. Il est plus que temps de leur lancer un message d’espoir. Les français sont nombreux à épargner à travers les multiples supports qui leur sont proposés mais plus particulièrement en assurance vie, en vue de faire face aux aléas de la vie, de préparer financièrement leur retraite et leur grand âge.

L’épargne longue dont l’assurance vie est aujourd’hui le principal vecteur représente la meilleure garantie du redressement financier et économique de notre pays. Elle est menacée en permanence par l’instabilité fiscale et une évolution mal conçue de la réglementation  prudentielle.

La  politique de restauration des comptes publics et de relance de la croissance, que le futur Président devra mener, ne peut réussir sans la confiance des assurés et des épargnants.  

La Fédération des Associations Indépendantes de Défense des Epargnants pour la Retraite (FAIDER) et ses associations membres regroupent plus d’un million d’adhérents très représentatifs des classes moyennes de notre pays.

Elle soumet aujourd’hui à l’approbation des candidats à l’élection présidentielle la « Charte des droits de l’épargnant et de l’assuré » et leur demande de prendre en compte les revendications légitimes qu'elle exprime.         

Je ne manquerai pas de vous faire connaître publiquement leurs réponses.

Jean Berthon

Président